PIERRE MARES

Fonction(s) actuelle(s): Praticien Hospitalier Attaché
Etudes en médecine
Interne CHU MONTPELLIER-NIMES 1974
Docteur en Médecine le 20 mars 1980
Qualifié en gynécologie-obstétrique le 10 novembre 1981
PU – PH (professeur des universités-praticien hospitalier) le 26 avril 1985

Fonctions Administratives :
  • Chef du pôle Femme-Enfant.
  • Chef de service de gynécologie-obstétrique de 1985 à 2013.
  • Responsable pour l’UM (université Montpellier) à l’UNF 3S (université virtuelle francophone).
  • Membre du CNU (conseil national des universités) de gynécologie-obstétrique de 2010 à 2015.
  • Ancien Président de la CME (commission médicale d’établissement) du CHU de Nîmes.
  • Secrétaire Général de la conférence nationale des Présidents de CME de CHU de 2007 à 2011.
  • Responsable Universitaire au niveau national pour l’enseignement de l’acupuncture en obstétrique.
  • Membre du comité d’éthique du CHU (centre hospitalier universitaire) de NIMES.
  • Elu au Conseil de l’Ordre des Médecins du Gard.
  • Membre du comité d’organisation de la fondation « Sophia ».
  • Membre de différents comités de lecture et de sociétés savantes.
  • Président du GRIRG (groupe de recherche et d’innovation en restauration génitale).
  • Président de l’association Gard-Lozère dépistage des cancers.
  • Président de l’Association « Sport et Spécificités Féminines ».
Ecole de sages-femmes :
  • Directeur technique de l’enseignement.
  • Mise en place d’une réforme pédagogique en 2008.
  • Participation à la réorganisation des cours dans le cadre du LMD (licence master-doctorat) en 2009.
  • Développement des pratiques innovantes pour les sages-femmes : acupuncture, soins palliatifs, violence aux femmes, éthique…
  • 2011, mise en place de la réforme pédagogique avec la faculté de médecine.
Faculté de Médecine :
  • Membre du Conseil Pédagogique.
  • Coordination des cours pour la gynécologie-obstétrique sur le site de Nîmes.
  • Participation à l’enseignement des modules transversaux.
  • Organisation de staffs multidisciplinaires en visio-conférence avec quatre villes :
    o Obstétrico-pédiatrie,
    o Statique abdomino-pelvienne,
    o Douleurs Pelviennes,
    o PMA (procréation médicalement assistée).
  • FMC (formation médicale continue) et EPU (enseignement post-universitaire) : 20 EPU par an en moyenne.
  • Coordination de deux diplômes universitaires :
    o DU (diplôme universitaire) de statique pelvienne et urodynamique,
    o DU d’acupuncture pour les obstétriciens,
    o DU désir d’enfant.
  • Co-Coordination d’un Diplôme inter-universitaire :
    o DIU d’imagerie gynécologique,
    o DIU de colposcopie.
  • Responsable régional du DIU de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes.
  • 2011 : mise en place d’un diplôme sur « annonce du handicap et son accompagnement ».
  • 2015 : diplôme de médecine et de chirurgie reconstructrice et plastique pelvi-périnéale.
Université :
  • Mise en place d’une salle de télé-enseignement sur le site de NIMES.

RECHERCHE :

1 - THEMES :
  • Pathologie vasculaire en gynécologie-obstétrique, orientée sur les thrombophilies.
  • Pathologie chirurgicale pelvienne et prothèses.
  • Place des technologies informatiques et acquisition du savoir.
2 – PEDAGOGIQUE :
  • 2010, mise en place d’une unité de formation pour les internes à l’accouchement avec simulateur.
  • Etude sur la capacité d’acquisition technique entre la formation coelioscopique et robotique.
  • 2012, mise en place de téléformation au CHU de NIMES.
Top